Voici de nouveaux documents inédits (26 photographies) qui m'ont été envoyés par Jean-Pierre Verheylewegen. Il s'agit d'un nouveau reportage complet : La Licorne de Bob De Moor.

 

Exposition "20 Ans ? Mille sabords !" - Abbaye de Forest - mars 2003

 

Quelle est l'origine de la Licorne de Hergé ?

En 1942, Hergé dessinait "Le Secret de la Licorne" dans le Journal Le Soir et était à la recherche d'un voilier de l'époque, de son plan et d'une maquette.

Au mois d'avril, Hergé demande à son ami Gérard Liger-Belair de l'aider.

 

Dessin de Hergé apposé sur le plan original

 

Celui-ci tenait un magasin de modélisme situé Chaussée de Wavre, à Bruxelles.

Gérard lui a suggéré un voilier de guerre français, à cinquante canons, construit en 1662, le siècle de Louis XIV.

Le plan fut réalisé en s'inspirant du plan du vaisseau Le Brillant; Hergé était sauvé et ravi.

Plan original de 1942.

 

Le plan définitif fut vendu, pendant trente ans, à des milliers d'exemplaires en Belgique et en France.

Certains modèles ont été exécutés en un mètre et même en deux mètres de long !

Tous ces renseignements sont extraits d'une interview de Gérard Liger-Belair, parue dans la Revue des ADH numéro 9, en juin 1989.

Dessin publicitaire annonçant le vente de la maquette.

 

Lors de l'exposition de Jean-Pierre Verheylewegen en hommage à Bob De Moor au Château de l'Ermitage à Wavre, en octobre 1997, le dessinateur Dupa (père de Cubitus) lui a raconté l'anecdote suivante...

Un jour, en allant rechercher sa Citroën 11 légère au garage, le garagiste lui a offert sa maquette de la Licorne. Il l'avait achetée au magasin de la chaussée de Wavre, mais elle avait déjà pas mal vécu et était même tombée. Aucun parchemin n'avait roulé hors du mât central... Par contre, elle avait perdu beaucoup de pièces, des voiles présentaient des déchirures et une grosse couche de poussière tapissait les ponts du navire !

Il a donc dit à Dupa: "Toi qui es dans la BD, veux-tu ma maquette ? Elle réintègrera le monde du Journal Tintin où tu dessines."

Dupa, amateur de vieilles automobiles et de vieilles motos (une de celles-ci trôna dans son living !), a accepté. Il a rangé ce vaisseau en mauvais état sur une étagère de son garage et ne s'en est plus soucié.

Quelques années plus tard, apprenant que son collègue Bob De Moor construit des maquettes de voiliers pendant son temps libre, il demande à Bob s'il accepterait sa vieille Licorne, à charge pour lui de la restaurer...

Bob accepte et la range tout en haut d'une étagère de son bureau. Elle y recueillera quelques nouvelles couches de poussière jusqu'au décès de Bob De Moor le 26 août 1992.

L'épouse de Bob décèdera moins de cinq ans plus tard, en 1997.

Sachant l'attachement de Jean-Pierre Verheylewegen pour leur père, les enfants de Bob De Moor lui demandent en 1997 de classer les planches et dessins de Bob.

C'est avec Johan De Moor que Jean-Pierre effectue ce classement.

En remerciement, Jean-Pierre reçoit la maquette de la Licorne de Bob.

 

Version 1997 - la poussière recouvre tous les ponts.

 

Version 1999 - après restauration, une merveille !

 

Heureusement, le beau-frère de Jean-Pierre, François, est un bricoleur de haut niveau, un artiste dans la restauration de vaisseaux du XVIIème siècle ! De plus, il porte le même prénom que Francoy de Hadocque, le capitaine de la Licorne !

Le restauration s'est échelonnée sur deux ans, de 1997 à 1999.

 

1997 : Les voiles sont dans un état lamentable.

 

1999 : Après lavage, il a fallu les rouler, sinon on les perdait.

 

1997 - plus aucun fanal arrière !

 

1999 - complet.

 

1997 - Plus d'ancre, plus de barque de sauvetage !

 

1999 - complet.

 

Après avoir désossé tout le vaisseau, il a fallu reconstruire les ponts !

 

En voie de restauration.

 

Peinture de la coque.

 

Tous les cordages ont été retressés !

 

Voici l'ensemble des éléments qui ont été reconstitués !

 

L'enchevêtrement des cordages !

 

 

Les canons réintègrent leurs sabords.

 

 

Nouvelle peinture du château arrière.

 

La proue est terminée, la Licorne est en place.

 

La poupe est une merveille. La bouteille, à droite, est en fait une des latrines de l'état-major de l'équipage.

 

On distingue même les marches conduisant du pont vers la cale.

 

Il ne manque que les marins escaladant les cordages.

 

Visite de Guy Dessicy, ami très proche de Bob De Moor.

 

Le baptême de La Licorne, en présence de Nestor, Dominique Maricq, Dirk De Moor, Chris De Moor,

François - le restaurateur, Stefaan De Moor, Jean-Pierre.

 

Merci à Jean-Pierre Verheylewegen pour son partage !

VOUS VOULEZ VOUS ABONNER À MON BLOG ?

Rien de plus facile. Cliquez sur ce lien ou ce bouton  et remplissez votre e-mail dans le formulaire. Vous serez ainsi informé de mes prochains nouveaux articles. A bientôt !

Retour à l'accueil