Marcel Wilmet est un journaliste, éditeur, publiciste et chargé de cours à l’université de Bruxelles. Marcel est né à Ostende en 1950. Il est l'auteur du livre "Tintin noir sur blanc" (Éditions Casterman) et d’innombrables articles concernant la BD belgo-française. Il a travaillé aux Studios Hergé et au Musée Hergé.


Aujourd'hui, il est venu nous présenter son dernier livre: "L’abbé Wallez. L’éminence noire de Degrelle et Hergé".


Hergé restera toujours un frère spirituel très en retrait de personnages comme l’abbé ou Léon Degrelle. 
Il ne s’inspirera jamais de leur engagement et ne partagera jamais leur besoin d’action. Pour cette raison, on ne peut prétendre que Hergé ait jamais trahi son pays ni qu’il ait collaboré avec l’ennemi. Déjà, avant la guerre, il voulut rester à l’écart des grandes manœuvres idéologiques et, durant le conflit, il aurait préféré rester politiquement invisible. Mais son passé, son éducation et ses fréquentations avaient rendu cela impossible. Il emboîta toujours le pas de « vieilles connaissances » qui tous prirent finalement la route menant à l’Ordre Nouveau, le seul « droit chemin », selon Norbert Wallez ! Quoi qu’il soit, Hergé resterait toute sa vie convaincu qu’il avait toujours bien agi.

Ce livre est consacré à l'une des figures les plus singulières de la collaboration wallonne durant la Seconde Guerre mondiale, l'abbé Norbert Wallez. Le sous-titre, "L'éminence noire de Degrelle et Hergé", cerne le sujet principal de l'ouvrage: l'influence que cet homme d'Eglise a eue sur Léon Degrelle et sur Georges Remi, mieux connu sous le pseudonyme de Hergé. Lorsqu’il prend ces deux jeunes gens sous son aile en 1928, Wallez est âgé de 46 ans et directeur du quotidien catholique ultra conservateur Le XXe Siècle à Bruxelles. Le journaliste-reporter Léon Degrelle a alors 22 ans, et Hergé, le dessinateur attitré du quotidien et le rédacteur en chef du supplément pour la jeunesse Le petit "XXe", 21 ans. L'abbé Wallez s'érige d'emblée en protecteur de ses deux jeunes et talentueux collaborateurs. Cette biographie démontre que le parcours idéologique de Wallez - qui de disciple de Maurras, devient fervent admirateur du fascisme avant de devenir grand défenseur du nazisme - a laissé des marques affligeantes sur son protégé le plus fidèle et célèbre, Hergé, et a dangereusement inspiré son autre poulain, celui qui aurait tant aimé devenir le führer de Belgique, Degrelle.

Je vous invite à écouter la présentation de ce livre par son auteur, Marcel Wilmet, dans cette courte vidéo.

Avez-vous aimé cet article ? Notez-le ci-dessous pour nous dire ce que vous en pensez.
Avez-vous aimé cet article ? Notez-le ci-dessous pour nous dire ce que vous en pensez.
Vous voulez vous abonner à mon blog ?

Rien de plus facile. Cliquez sur ce lien ou ce bouton  et remplissez votre e-mail dans le formulaire. Vous serez ainsi informé de mes prochains nouveaux articles. A bientôt !

Retour à l'accueil