Le 3 mars 2018 était une date particulière cette année pour célébrer l'assemblée générale des Amis de Hergé. Cela faisait en effet 35 ans jour pour jour qu’Hergé nous quittait, c'était le 3 mars 1983.

Jacques Langlois est revenu sur cette date particulière pour nous, et nous a préparé un petit exposé. Une séquence émotion si bien rendue pour les Amis de Hergé... Jacques a peu connu Hergé, mais il tenait à évoquer quelques souvenirs avec nous.

Nous nous souvenons tous par exemple, où nous nous trouvions, ce que l'on faisait, et comment on a été prévenu, le 11 septembre 2001. Des dates comme celle-ci sont tout à fait marquantes. En ce qui concerne le décès d'Hergé, Jacques se souvient très bien comment il a appris le décès d'Hergé... flash back.

 

Paris, vendredi 4 mars 1983 à 13h30

Jacques avait 32 ans et était un jeune cadre dynamique, vendant ses talents à une grande entreprise. Comme tous les jours, il était au bureau. C'était au début de l'après-midi et Jacques se préparait pour une réunion.

Mais avant cela, Jacques devait passer un coup de fil à ses parents, pour prendre de leurs nouvelles. A la fin de cette conversation banale, sa mère lui annonce sur un ton plutôt léger, le décès de son amis Hergé. C'est le choc pour Jacques, ce que sa maman n'imaginait pas bien évidemment.

Une partie de la jeunesse de Jacques s'arrêtait là. C'était un peu la fin de l'histoire: "No futur" ! Hergé correspondait pour lui à 20 années de correspondances et de rencontres.

Jacques décide alors d'envoyer un fax (moyen le plus rapide à l'époque pour communiquer) au secrétaire particulier d'Hergé: Alain Baran.

Dans ce fax, Jacques déclare entre autre que Georges Remi est certes mort, mais pas Hergé, qui vivra encore au travers de ses personnages et ses lecteurs. Evidemment, Jacques n'était pas le seul à écrire et la réponse, impersonnelle mais sympathique, allait mettre un peu de temps à arriver.

Jacques reçu néanmoins une invitation à participer à une petite messe en l'honneur d'Hergé, le 18 mars 1983.

 

Plus généralement, la mort d'Hergé fût un événement dans les média. De nombreux journaux y consacrèrent leur une. On y a vu beaucoup de témoignages. Le journal belge "Le Soir" lui consacre toute une semaine. Il y a eu un numéro spécial, et célèbre, de "Libération". Le journal Tintin, comme il se devait, y a consacré sa couverture et a même ajouté un petit supplément.

 

Voilà le décor est planté, place aux images pour votre plus grand plaisir.

Notation de l'article ADH 2018 - Jacques Langlois
Mon article vous a-t-il plus ? Combien le notez-vous ?
Vous voulez vous abonner à mon blog ?

Rien de plus facile. Cliquez sur ce lien ou ce bouton  et remplissez votre e-mail dans le formulaire. Vous serez ainsi informé de mes prochains nouveaux articles. A bientôt !

Retour à l'accueil